samedi 22 avril 2017

C'était la fête du Canada.
Parce que moi pis les fêtes.
Ta casquette
tes beaux yeux.
Ton regard plein d'admiration
pour les choses importantes
que je faisais.
J'ai renversé la tête en riant.
Tu me surestimais.
Je le savais,
je te l'ai dit.
T'avais pas de capotes,
j'ai dit tabarnak les jeunes
vous êtes toutes pareils
avec vos pas de cours d'éducation sexuelle.
Je vais te montrer.

J'allais trop vite pour toi.
Boire du rhum et intervenir dans la game de D&D en cours en inventant des objets magiques comme un butt plug de téléportation.

jeudi 20 avril 2017

J'ai froid
je pleure et je morve
sur le bord du canal
Mes doigts sont gelés
Tes mots assassins
Moi
Je suis misérable
dans le tableau que tu as composé

mercredi 19 avril 2017

Je pensais que j'étais une chouette fille.
C'est une idée que je me suis faite.
Une image construite.
Je suis pas gentille.
Tu l'as vu.
Tu l'as dit.
C'est comme si personne ne me connaissait.
Comme si tu étais tout seul à m'avoir vue pour vrai.
On me dit jamais que je suis pas gentille.
On me dit pas ça à moi, ça se peut pas.
Je le cache tellement bien à tout le monde.
Je mens tout le temps,
je souris sans arrêts,
je m'excuse ma vie entière
pour oublier que je suis méchante.

Je me souviens d'un jour en septembre je crois.
Tu m'as permis de te consoler.
Je me suis sentie privilégiée.
Je me suis dit, faut vraiment que je fasse attention à lui.

J'ai échoué.

Toé pis la coke quand tu bois

J'vas te fourrer dans l'cul
J'vas te rentrer dedans
ma cochonne
Tu vas voir ce que j'vas t'faire

J'comprends pas
t'à l'heure j'bandais

mardi 18 avril 2017

Les mots que je disais
Inventés
Pour y croire
Pour que tu y crois
Je ne les reconnais plus

Peut-être que rien de tout ça n'était vrai
Et tu n'as jamais réellement existé
J'ai tellement d'imagination
J'oublie vite
L'odeur d'un gars
Son sourire
Je remplace
Je compense.
Je ne sais déjà plus rien de toi.
Je n'ai pas de souvenir.

dimanche 16 avril 2017

Ça m'arrive encore de recevoir un courriel tôt dimanche matin et d'avoir le coeur qui s'emballe à l'idée d'un message de toi.

C'est juste mon rappel pour le recyclage.

vendredi 14 avril 2017

jeudi 13 avril 2017

Ça serait plate que tu fasses comme les autres
et comprennes juste une fois que c'est trop tard
comment je suis hot.

Ça va me faire de la peine si toi aussi
tu attends d'avoir une vraie blonde
pour revenir me dire que t'aurais pas dû
me laisser partir.

Ça serait plate que tu fasses comme les autres
je te trouvais tellement spécial.

lundi 10 avril 2017

Notre avenir

Imagine un peu la vie, dans 100 ans d'ici. Imagine un peu. Imagine qu'une de mes arrières-petites-nièces fasse des recherches généalogiques. Juste pour savoir.

Que restera-t-il de nous, sinon des archives numériques à déchiffrer? Tous ce qu'on s'est dit. Surtout quand on était fâchés. Rien ne s'efface pour vrai, les textos perdus, dorment sur un serveur. Tout ce qu'on a fait, répertorié, classé, révélé.


C'est vrai que ça pique la curiosité, une vieille tante artistique et polyamoureuse sans enfants.

Et toi tu penses qu'on est condamnés. Notre histoire sans avenir. Que ça peut juste mal finir. Tu te doutes pas que notre histoire d'amour va servir à faire rêver nos descendants après la contamination. Après les mesures d'urgence, après la guerre, après la famine et les attaques de zombies.

Parmi tous ces symboles à décrypter, notre amour prouve que la vie existe ici.

Qu'est-ce que tu veux de plus?


Défi du jour : Femme du futur

samedi 1 avril 2017

L'outil qui me permet de suivre mes règles ne me laisse pas inscrire plus d'un partenaire sexuel. Ce serait pourtant intéressant comme statistique et pour la pension alimentaire...

mercredi 29 mars 2017

Rapproche-toi
Je suis lucide
je sais
Je suis la fille d'hochelag
que tu fourres
pis qui marque ton imaginaire
au point de déménager
me rencontrer à l'épicerie
voir
ma nouvelle robe à pois
comment mon chum s'habille mal
se lave pas souvent
ses cheveux sont vraiment sales
pis tu me regardes
jaser avec le monde à la Place Valois
en passant
C'est pas ton genre
les filles pas trop propres
qui ont pas vraiment de quoi à dire
C'est juste moi
T'essayes pas de m'oublier
Approche encore

vendredi 24 mars 2017

J'ai tellement pus d’empathie pour vos enjeux de couples hétéronormatifs et monogames. Ça vous tanne pas des fois, vivre dans le monologue cheap d'un mauvais humoriste? Hostie que ma vie suce pas comme la vôtre, mais christ que j'ai de moins en moins de respect pour vous autres.

Pastel


jeudi 23 mars 2017

Les petits animaux tristes
écrivent surtout aux solstices
et aux équinoxes
C'est une réaction chimique
dans leur coeur ou dans leur tête
je sais pas trop.

Les gars malheureux
écrivent aux filles
la nuit
tôt le matin
pour se réconforter
eux-mêmes.

Alors c'est à moi que tu penses
au soleil
le matin de Noël
et tu es incapable d'agir
d'être avec moi pour vrai
Tu m'écris pour que je te sauve de toi
pauvre petit animal triste.

mercredi 22 mars 2017


Petit animal.
Petit animal triste.
C'est tellement trop tard.
Je suis pas facile à oublier, hein?
Pauvre petit gars magané
qui a le goût de faire de la peine à une belle fille
parce que c'est le printemps.
Pis tu penses à moi,
je suis tellement touchée.

samedi 18 mars 2017

Tannante

T'as dit ça
Ça m'a excitée à mort
Ta voix
Le mot

Je passerais ma vie
la main dans tes culottes
XTC
Whiskey
Game de D&D
avec des gars soûls dans cuisine
Réconciliation
dans la maison de l'amour
Qu'est-ce tu veux de plus?

Il revient de Voyage
avec plein de nouvelles
dettes.

Gros vendredi soir
J'essaye de finir mon powerpoint
pour l'AG de lundi
Je roule des joints pour ma mère
et elle insiste pour que je fume
Je suis soûle mais le speed fait que je le sens pas



Défi du jour : Gros vendredi soir

mercredi 15 mars 2017

Chercher ta main sur mon sein
et pas pouvoir me rendormir.
Tu penses peut-être que tu vis ça tout seul.
Tu penses peut-être que je me réveille
jamais
la nuit
sans toi.

Tu te trompes.

mardi 7 mars 2017

Ton prénom

Dans mon champ lexical
Intégré à mon langage
Ton prénom dévoilé
On me parle de toi
On te nomme
Tu n'es plus lui
Tu n'es plus l'autre

samedi 4 mars 2017

À l'isle verte

Amélie raconte que
chaque matin
je descendais l'escalier
avec une robe plus belle
que la veille

vendredi 24 février 2017

Oh! Sweet Nuthin

The Velvet Underground, je pense à toi. Je t'écris pis je te le dis. C'est si simple avec toi. Comme l'autre jour je te l'ai dit devant mon mari que j'ai effacé un message weird que j'allais t'envoyer alors que j'étais même pas soûle où je te disais que j'avais tellement peur qu'on perde ce qu'on a quand tu vas avoir couché avec Joanie. Parce qu'on connaît le patern de Joanie. J'ai fucking hâte de me soûler avec toi, le Kid. Hâte de parler de nos projets qu'on finira jamais. Hâte de te faire écouter des tounes pour monter le line up pour notre fameux band qui pratique pas assez pis qui joue jamais.

samedi 11 février 2017

Quand j'allais chez ma Mémère, fallait faire attention. Mes parents m'avertissaient de toutes sortes de façons. Fallait faire attention à mes oncles. Faire attention. Pas rester seule avec. JAMAIS rester seule avec mes oncles. Mon père est déjà rentré en trombe dans la chambre un Noël. J'avais 4 ans. J'étais sur les genoux de l'un deux. Ils me parlaient et riaient de mes réponses, j'étais pas mal. Mon père est rentré et m'a crié de sortir de là tout de suite. Mes parents essayaient d'empêcher quelque chose qui finirait par arriver. Mes oncles voulaient juste m'apprendre à être une fille.

J'avais dix ans, il a flatté ma jambe et m'a regardé dégoûté.

-Câlisse tu te fais pas les jambes à ton âge!

J'avais dix ans et du poil. Il touchait ma jambe sans permission et on m'avait pas appris à crever les yeux à celui qui ferait ça, juste faire attention. J'ai pas fait assez attention ce jour-là, me suis assise toute seule à côté de mon oncle. Presque toutes les filles s'épilent la première fois après un commentaire négatif d'une personne de sexe masculin de leur entourage. Un père, un frère, un cousin, un oncle. Y a des mères tellement traumatisées de ça qu'elles rasent leur fille avant que ça puisse arriver.

J'ai volé le rasoir de Mémère et je me suis rasé les jambes. J'ai mangé une volée pour avoir fait ça. J'ai été ridiculisée. On m'a interdit de le refaire et donc condamnée à ce que ça repousse. Jusqu'à ce que j'aie douze ans et enfin le droit de me raser à nouveau. Il faisait partie de ceux qui m'humiliaient l'été d'après, parce que j'avais encore plus de poil. C'est juste ça être une femme. De la pression pour faire de quoi qu'on va te reprocher ensuite. La pression extérieure pour faire bander des caves avec des fantasmes pédophiles de filles sans poil et la pression des tiens pour rester une sainte.

Une christ de chance que mon test de grossesse était négatif ce matin. Je serais jamais capable à moi toute seule de protéger mon bébé de ça.



Défi du jour : Poil

mercredi 8 février 2017

Plus tu t'éloignes
plus ton souvenir s'essouffle
Tu ne reviendras plus jamais
Tes semblables me dégoûtent.
C'était un long chemin
Me reconnaîtrais-tu maintenant?
Plus jamais je serai comme ça devant quelqu'un
Tu comprends
c'était toi le dernier.
Et ça ne me manque pas.
Pourquoi tu penses que je suis rendue aux p'tits jeunes
Aujourd'hui c'est moi la prof
N'ai plus rien à apprendre de toi.

mercredi 1 février 2017

Workaholic, riche et privilégiée

Ça fesse une peine d'amour,
mais je travaille tout le temps.

Et toutes ces robes neuves à porter.


Défi du jour : Robes
J'aimerais t'épargner mes mots, mais c'est trop tard.

C'est pas pour rien que la plupart des gens qui m'aiment
savent à peu près pas lire.


Défi du jour : lire

mardi 31 janvier 2017

Message aux fées

Ouin, ben c'est clair qu'il a été placé sur mon chemin pour m'apprendre à les faire payer. Pus jamais personne va m'avoir gratis comme ça. Pus jamais.

C'est ce que je dis toujours, plus personne ne me croit.

J'étais habituée d'être une guenille.
C'est pas comme si t'étais le premier à me traiter comme ça.

J'aimerais que tu comprennes sans que je t'explique
et que tu disparaisses tout doucement.
Pour toujours.
J'ai tout effacé.
Je ne veux plus rien savoir de toi.