samedi 18 août 2018

Me réveiller
dans ton lit
dans ton odeur

Tes petits yeux
doux

Je cherche
encore
une façon d'exister

Plus personne
ne me voit
depuis que tu
ne me regardes plus

Samuel #6

L'adréaline

Je suis en train de comprendre je pense ce que j’aime. C’est la pression de t’écrire. L’adrénaline. C’est juste ça. Et cette peur de te perdre, de perdre ce qu’on a. Que tu m’oublies. Est-ce que c'est vraiment toi que j'aime?

vendredi 17 août 2018

Pèlerinage

On cherche le chalet
Où le père de Joanie
La violait
Quand elle était petite

Baise-moi encore
Comme une porn star
Déchire
Mes bas
Mets quelque chose
dans ma bouche
Étends ton sperme
Sur moi

jeudi 16 août 2018

Je m'ennuie de
Tes mots
Quand
T'étais soûl
Et amoureux.

La musique fait mal
Et tu n'es pas là
Pour m'empêcher
De monter le son.

Samuel #5

Joyeux Noël

Vous êtes tellement beaux sur Instagram, ton ex pis toi. Je vous imagine faire l’amour ensemble. Toute ta vie est comme je l’ai toujours imaginée. Elle est belle. Comme toi.



J’ai de la peine parce que je comprends pas du tout elle est où ma place à moi.



Quand tu m’as écrit, tu étais là-bas et elle était tout près. Est-ce que ce matin-là tu t’es réveillé avec elle? Étais-tu chez elle quand tu m’as écrit? Dans son lit avec ton portable sur les genoux? Et est-ce qu'elle prenait son café en lisant un article scientifique sur sa tablette? Et qu’est-ce que ça fait? Qu’est-ce que j’en ai à foutre? J’ai toujours voulu tout savoir. C’est pas nouveau. J’ai envie d’en parler, ça me brûle, mais je me sens incapable. Comme si c’était mal. Mais j’ai rien fait de mal. Moi je me demande juste ce qui pousse quelqu’un à écrire à quelqu’un d’autre quand il a encore le sexe trempé de la cyprine de son ex. C’est un truc chimique, le solstice.



Alors c’est elle que tu transposes en image quand tu me lis?



Juste te voir avec elle. Mieux réaliser à quel point on fite pas. On fitera jamais. On n’a jamais fité.





Mais ça n’a jamais été ça toi pis moi. Au fait toi pis moi c’est quoi?

mercredi 15 août 2018

Le mariage

Si tu veux
Demain
On se tapochera
Pis on fera l'amour

Mais ce soir
Je suis fatigué

Tu comprends?

Pour un projet

Je suis rentrée au Panda Sushi
J'ai dit :"J'peux prendre
la bouteille de vin sur la table
pour un projet?"





mardi 14 août 2018

Mieux vaut
me taire
que d'avouer
tout ce que je ferais
pour sentir
encore
bientôt
ton souffle
chaud
entre mes cuisses

Samuel #4



Silhouette




16h30. Je me retourne et je te vois. Je te vois t’éloigner. Ta silouhette unique. Le cadre de tes lunettes. Tu as les mêmes bottes que l’hiver dernier.

lundi 13 août 2018

dimanche 12 août 2018

Tu ne m'as pas dit de rester

Restes là
si tu veux
n'ose pas monter
à bord du train

Je vais aller
ailleurs
et revenir
un moment donné

Je vais repasser
la prochaine fois
peut-être
tu vas me dire
de rester
ou me regarder
partir

Ce qu'on
ne dit pas
je n'essaierai
plus
de
le deviner
l'inventer
l'espérer

Je prends ce qui est

ce que je vois
ce que j'entends
ce qui est vrai

Et je repars

-Ça fait chier que tu sois mariée.
-Ça me fait pas chier moi.

Ouin ok, des fois, ça me fait chier, moi aussi.

C'est quoi ta pointure de soulier?

J'ai dit que je répondrais à toutes tes questions

Samuel #3

Caractère gras

Aujourd’hui, j’ai passé toute la journée à lutter contre moi-même pour ne pas envoyer un courriel au groupe, j’ai ce besoin ridicule que tu vois mon nom devenir gras. Je ne l’ai pas fait. À 15h30, c’est toi qui l’as fait. Et je suis stupide au point d’imaginer que tu l’as fait pour que je vois ton nom devenir gras. Si tu savais ce que ça me fait. Et je me dis que si c’est ça, c’est con. T’es con de pas me parler. La réalité c’est que tu n’as rien à me dire et j’ai encore tout imaginé. C’est juste une coïncidence.

vendredi 10 août 2018

Viens
je vais
payer l'hôtel

je vais t'emmener
en
voyage

Viens
me
faire
un
enfant
avec
tes beaux yeux


Gagner sans moi

Je sais qu'on va gagner.

Aujourd'hui mon médecin de famille m'a dit que je ne la manipulerais pas quand j'ai dit que c'était de sa faute si on gagnait pas Hochelaga.

Elle m'a sortie de la campagne électorale, m'a demandé pour qui je me prenais et pourquoi j'étais pas en train d'écrire.

Elle est très forte.


Samuel #2



La rencontre



Lequel de nous deux? Toi ou moi? Je ne sais plus si c’est moi ou si c’est toi le premier à avoir écrit?



Je pense que c’est moi.



Tu as dit que j’étais pas comme les autres.



C’est comme ça qu’une fille tombe amoureuse.



Déjà je sentais chez toi, une sincérité, un calme, un amour, quelque chose qui me rassurait et me dérangeait en même temps.



Et je n’ai plus entendu parler de toi.





Mais je ne pouvais pas t’oublier

mercredi 8 août 2018

Tu aimerais ça
que je te laisse 
me consoler
il y avait beaucoup
de colère 
dans ta voix
quand tu l'as dit.

Samuel #1

Notre relation est intrigante, notre lien inexpliqué. Inexpliqué. C’est exactement mon problème. Quelque chose d’inexpliqué qui me pousse vers toi. Quelque chose que je ne comprends pas. Que je n’arrive pas à faire comprendre à personne. La cause de ce texte c’est que je ne m’explique pas nous deux. Nous deux.

Si je ne me l’explique pas c’est peut-être qu’on n’a jamais eu d’explications sur ça. Toutes ces questions auxquelles tu ne réponds pas cesseront peut-être de se poser si j’écris.
Toutes les marques
sur mon corps
sont parties
il faut que je te revois
tu dois
me faire rougir
me pincer
m'égratigner
me mordre

s'il-te-plaît
dans tes mots
j'étais trop belle
je me souviens
encore
quand tu m'aimais

lundi 6 août 2018

J't'habituée en ville, il y a tellement de bruit. En ville tu peux crier, personne va s'énerver avec ça. J'ai un petit stress parce que je connais pas ça le camping, j'ai jamais fait ça et j'ai peur de faire trop de bruit, d'avoir l'air conne.

J'ai attendu que tu montes la tente et que tu allumes le feu. Ça t'a pris du temps. On aurait dit que tu savais ce qui s'en venait. J'étais impatiente et pas assez attentive pour une fille qui va devoir démonter tout toute seule. Tu trouves ça drôle que j'aie rien, pas de sac de couchage, pas de matelas de sol, pas de chasse-moustiques, juste ma hache.

-Montre-moi donc comment fendre du bois?
-Premièrement faut jamais tenir ta hache comme ça...HAAAAAAAA!

Personne me dit comment tenir ma hache. J'ai pas pris le temps de viser j'ai juste tapé n'importe où. Je suis en vacances, j'improvise, mon psy dit que je devrait être plus spontanée. Tu as pas trop crié. Je suis sûre que personne s'en est rendu compte. Le stress est redescendu, je ne t'achève pas. Tu fais un petit bruit de gorge, tu t'étouffes un peu avec ton sang et tu trembles. Tes grands yeux tristes. Tu t'en veux d'être venu ici avec moi. Tu parles d'une façon de mourir. Comme un cave. Tu m'as dit que t'es célibataire, mais t'es juste un autre crosseur qui trompe sa femme.

J'ai mis ta tête sur mes cuisses et j'te flatte les cheveux pendant que je te parle. J'ai tellement d'affaires à te dire. Je l'ai su tout de suite que tu mentais. Vous mentez tous. Je sais quand. Toi, tu clignes de l'oeil droit.

Mon cell pogne pas dans ton câlisse de trou perdu, je peux pas me connecter à mon estie d'appli de champignons. Tout mon plan vient de tomber à l'eau. Je voulais te mariner au vin et te faire griller des champignons, mais j'ai tu l'air d'une fille qui connaît ça les champignons?

Se péter la gueule en sortant de chez le psy

Tout le monde sur la rue Rachel a pu constater que je prends le temps de matcher mes bobettes avec mes robes.


L'expliquer
Croire
aux vies antérieures
aux âmes-soeurs
dans quelle dimension
dans quelle réalité
toi pis moi
on est ensemble
pour de bon
est-ce que je vais
me souvenir
de tout
ce qu'on a vécu ici
et ailleurs
ou ce sera plutôt
diffus
une impression
comme maintenant
et cette éternelle
insatisfaction
le manque
l'inadéquation

dimanche 5 août 2018

Role model

Photo de ma mère soûle
en mini jupe
tellement courte
qu'elle peut pas
se pencher
le jour
du baptême
d'Einstein

Elle avait 30 ans
était belle
Tu restes là
impuissant
incapable de me consoler

samedi 4 août 2018

Lâche-moé
la main
je vais
y aller
toute seule

comme avant toi

Tu te rappelles?

Moi non plus

Faut toute
que je recommence




Tu m'envoies de la musique
je te confie des secrets
comme
j'ai jamais couché avec un
artiste
du mile-end
je voudrais pas mourir
sans fourrer bilingue
tsé
quelle vie minable
j'aurais eue