samedi 15 décembre 2018

Un casque pour moi

Est-ce que tu vas revenir
Juste comme ça au printemps
je vais ouvrir la fenêtre
et toi tu seras là
en train de fumer une clope
accoté sur ta mobilette
avec un casque  juste pour moi
pour m'emmener nulpart

Faudrait que j'enlève ma couronne
pis que je la garoche au bout de mes bras

J'hésiterais

vendredi 14 décembre 2018

J'ai la chatte qui s'ouvre
en pulsant
tout doucement
comme un battement de coeur
au son de ta voix
tu vas voir
quand tu vas m'enlever ma culotte
elle est déjà toute mouillée.

J'ai la chatte qui s'ouvre
et qui salive
va lui parler
laisse-la pas comme ça
-Regarde le message qu'il m'a envoyé
-Oh fuck.
-Qu'est-ce que je fais?
-Réponds-y avec un gif.

Princesse temporelle

Capsule
En dehors du temps

Times up

Ouverture dans 5-4-3-2

Fin de l'échange

Expirer et revenir
avant d'atteindre la vérité
Abandonner
Sortir

Ne conserver que l'essentiel
Sélectionner les informations utiles
pour la bonne poursuites des activités
Optimisation
le souvenir d'un gars qui ne fait pas très bien l'amour
un vieux chandail affreux
un bill de resto qu'il promettait de rembourser
Terminer
Vider la mémoire

Refermer la porte
Ressentir la désintégration
la main sur le hublot
l'esprit tordu de douleur
les peurs en expansion
S'accrocher
Se reconnecter
Les signes vitaux, l'oxygène, l'eau
la réalité

Retrouver son époque
et le bruit des vieilles chansons
d'amours impossibles
qu'on crève d'embrasser une dernière fois
sans jamais partir pour de bon
Retour au répertoire
rechercher l'expérience

Retourner les images
Se nier tous les sens
Convoquer le personnage
et inventer sa présence
se reprendre en otage
Provoquer artificiellement la transe
Pour le grand au tatouage
ou l'autre tout petit sans défense
Préparer la cage
Dérégler la minuterie et s'enfermer
encore

Tournée des grandes duchesses
avec la fée
Chris au Holder sait maintenant préparer un Scarlett O'Hara
Après 30 secondes au Confessionnal
J'ai passé au travers d'un cave
qui s'est frotté sur moi
C'était mieux qu'on parte
On trouve toujours un bloc de béton confortable
pour fumer un joint sur le bord de l'autoroute
Un de ses dons de fée
20 secondes au Bistrot à Jojo
On se fait demander 10 piasses chaque
Fuck you man,
c'est toi qui devrais nous payer pour rester

On aurait pas dû rester au Patrick's Pub
parce que le serveur nous a vraiment fait chier
de l'arrivée au départ
On est sorties de là trop en tabarnak
pas assez soûles
2:42
Je dis go : 4 ème mur
Et là on commande de quoi qui fesse
à un joli garçon
Je n'aime pas trop.
Pardon
Garçon
Je reconnais le travail
l'effort le savoir faire la touche
le choix des aromates pis toute pis toute
C'est presque fabuleux
mais
Votre cocktail n'est pas assez sucré
pour une princesse
Il s'est incliné
Je corrige ceci immédiatement
votre altesse
Heille je l'aime lui
on est dans un bar
il a au moins 18 ans
J'ai dit amenez moi le patron
je veux acheter ce garçon
au noeud papillon
pour lui faire sucrer mes cocktails
à la maison
Il a encore fallu partir,
mais ça adonnait bien
parce que c'était l'heure du joint

Occuper
les terrains, les propriétés
le temps d'un joint
pis imagine
Tous les buildings
avec des lucarnes sont à nous-autres
Tassez-vous, on parle (trop) fort de notre projet
On transforme ça en bordel
on va revitaliser la Catherine pour de bon
bac à fleurs et fille en dentelle
à chaque fenêtre
On va vous l'exploiter
notre patrimoine bâti
Tout le monde nous regarde croche
Nous trouvons toutes deux
que les gens sont lourds
C'est peut-être l'heure de rentrer.

Marché ma Tario pour revenir
Les cuisses gelées
En chantant très fort
pour déstabiliser les fatigants
qui salivent sur mes bas
des chansons qui veulent toutes dire
la même chose
Je te laisse deviner



Négocier ses conditions de travail

- C'est pas toi qui gèles dehors. Va m'acheter un p'tit chips câlisse!

Regarder la vitrine
Espérer que tu passes
Tomber sur toi cette nuit
Ce serait magique

jeudi 13 décembre 2018

-C'est vrai que t'es belle en christ quand t'as de la peine.
-J't'assez belle là. Tu peux arrêter.

Parfois
la rage est juste
la révolte nécessaire
la violence obligatoire


Je veux pus aller à l'école

Ils m'appellent Donald Trump.

Qu'est-ce que je veux?
Comment ça qu'est-ce que je veux!
Tu devrais être habitué
Je t'appelle tout le temps pour la même affaire
Faque as-tu du temps entre maintenant pis samedi après-midi
Pour me manger l'cul?

Dominique

J'aurais pas dû dire ça. Parce que je t'ai fait de la peine et parce que je ne le pensais pas vraiment. J'admire ton courage. Ta détermination. Ta capacité à t'abandonner.

Je suis incapable de m'abandonner et d'avoir foi en la vie. J'ai pas confiance.

mercredi 12 décembre 2018

Vie de Présidente

Gros cas de bon voisinage, il y a du bruit dans le bloc appartement. Ça se chicane, c'est toi qui fais du bruit? Non c'est pas moi, laisse-moi tranquille. Intervention des policiers, plainte. demande formelle de faire évaluer le son du bloc par un expert.

Me suis étouffée avec mon thé. Vous rendez-vous compte que ça peut coûter 25 000$?

Je me suis dit, c'est Marie qu'il faut mettre là-dessus. À 86 ans elle a le temps, elle fera moins de bénévolat à l'église. C'est la médiatrice. Elle va les calmer.

Ça m'a pris une demie-heure lui transférer le dossier parce qu'elle m'a raconté deux histoires : Une histoire de bicyclette volée sur la rue Jeanne D'arc que la fille-qui-souffre-de-violence-conjugale-et-qu'elle-héberge aurait trouvé; Et puis son mari qui fait une pneumonie est à l'hôpital et il a besoin de kleenex. Tout ça pour dire qu'elle est bien occupée. Elle me dit, je ne ferai pas ça ce soir, ni demain. Correct Marie, relaxe.

Marie enquête. On ne trouve pas l'origine du bruit. Les voisins commencent à jaser. Il y a assez de monde qui pense que c'est surnaturel, paranormal. La seule solution : un exorcisme. Ça adonne bien, Marie a un contact à l'église. Je savais qu'il fallait que je la mette là-dessus. Je ne crois absolument pas à ces conneries, mais avec un peu de chance le bruit est une hallucination collective et l'exorcisme va régler ça.

Je vais signer un chèque pis dans la remarque il va être écrit, Exorcisme. Ça s'en va dans mon top 3 entre Pole Dancing et cargaison volée vendue telle quelle.

Le cri d'un clown




Collage à partir de la pièce écrite par Raynald Bouchard
Le 19 décembre dans le cadre de la soirée poésie de Noël dans le parc, je lirai ceci :



Un clown ça a toujours des valises
Ma plastique de vie

As-tu compris? J'en veux pas de balayeuse.
Je suis en train de chercher mon moi artistique.
Payer la taxe d'amusement
SOS une bouteille à la mer sur la rue Rivard
Le client a toujours raison.
Faut toujours qu'il dise "oui"
Comme ça quand arrive le temps de signer le chèque,
il dit oui.
Ce matin-là, j'ai mis le paquet!
Je vendais juste aux gens malhonnêtes.
Tout l'monde pensait qu'y me fourraient tellement j'avais l'air d'un innocent.

Je lui ai dit qu'il n'était plus mon père pis je suis parti.
C'est la dernière fois qu'on s'est vu.
Pourquoi je monte sur scène?
Est-ce que c'est mon père qui me pousse dans l'cul, même mort, ou bien ça vient de moi?
Ce serait moins compromettant de vous raconter ma vie entre quatre yeux, même dans un lit, que de la déballer devant une bande d'étrangers.
Je pourrais raconter la vie de ce spectateur absent. Ce serait encore moins compromettant pour moi. Je pourrais vous faire croire que je parle de lui, alors que je parle de moi. Je pourrais tricher. Ça me donnerait du courage pour aller plus loin dans ma vie personnelle. On ne saurait pas si je dis vrai, ou si je dis faux.
Je suis un autre, je n'existe pas, je suis là dans la salle avec vous, assis à côté de Monsieur.

Moi aussi je suis capable d'aller jusqu'au bout de mes actes. Et surtout de tout dire ce qu'il ne faut pas dire!
Tout le monde m'appelait le robot.
Je n'existais que pour toi.
Pour me défouler, j'ai voulu lancer un grand cri.
Mais rendu en haut... j'ai pas été capable de crier.
Aujourd'hui je comprends pourquoi je n'ai pas été capable de crier; c'est simple, je n'existais pas!
Je ne voulais pas être président. Je ne voulais pas. Je commençais à être fatigué. Je mangeais rien qu'une salade par jour. Je jouais dans toutes les pièces. Je dormais juste quelques heures. J'étais trop sollicité. Je doutais de moi.
J'avais bien plus le goût de crier que de faire des discours.
Je ne comprends pas la politique, mais je peux vous lancer un cri.

Bienvenue à l'institut psychiatrique
Vous n'êtes pas dans théâtre là, vous êtes dans pital. Detendez-vous.
Malade mental!
Vous avez des problèmes de personnalité, prenez une pelule!

L'identité!
À mesure que je me rasais, mes identités sans nombre jaillissaient devant mon miroir.
Je passais de l'autre côté du miroir. La glace se brisa. Pas d'égratignure, pas de sang.
Je ne l'ai pas dit à mon psychiatre.
Mes nouvelles identités ne duraient pas longtemps.
Moi je tournais en rond autour de moi. Dans la roue infernale des identités. Alimentée d'une peur morbide, la roue ne pouvait plus s'arrêter de tourner.
La moelle épinière atteinte dans son moyeu huilait l'essieu central de la folie. Estropiant ma colonne vertébrale. Ébranlés par la peur d'une remise en question perpétuelle, mes nerfs craquaient sous le poids des réponses. je m'enfonçais sous la loi de l'inertie. Plus je me débattais, plus mes nerfs craquaient, et plus je donnais une force motrice à mon impuissance.
Les nerfs accrochés à l'essieu comme des rayons fidèles obéissaient à la loi en me mettant des bâtons dans les roues.

Propulsant mon "moi artistique" hors de moi, dans l'espace sidéral. Je devenais fou dans la galaxie des arts.
Rien n'est vrai chez moi.
Je fais du théâtre!

Fatigue

Je suis pas ta psy
et j'en ai marre de te rassurer


Jour sans espoir

Mieux vaut mourir que vivre dans une réalité où Rozon s'en tire et où on met les femmes en prison rien que parce qu'elles sont autochtones, racisées ou pauvres.

Je changerai pas un monde où la parole de dizaines de femmes ne vaut pas celle d'un homme et je ne veux pas l'habiter.

Jamais eu autant envie d'une overdose d'héroïne que maintenant.

mardi 11 décembre 2018

Arrière goût de toi

Un p'tit gars sweet
Pour me débarrasser de l'amertume

Outremont 12h18



Je roule un joint
Devant la patinoire
Ma psy ne t'aime pas
Je me sens si bien


Est-ce que j'ai le droit?
Tu es si beau.
Je vais faire attention
je vais tellement faire attention
promis.

lundi 10 décembre 2018

-Mais moi ce que je veux savoir, c'est y en a-tu un dollorama à St-Norbert?
-Je l'sais-tu moi câlisse, doit y en avoir un.
-Où?
-À St-Norbert.
-Mais où à St-Norbert?
-Doit être pas loin du Tim Horton. Comme toute le reste.
-C'est où St-Norbert?
-Je l'sais pas. Qu'est-ce que tu veux faire là.
-Rien.
-Comment ça rien. Pourquoi tu me demandes si y a un dollorama pis où c'est qu'y est pour rien?!
-Juste de même. En attendant ma bière.

-Comment tu fais pour être aussi belle quand t'as de la peine?
-C'est vrai que je l'ai pas pire hein?! J'pense que c'est un mécanisme de survie qui fait que je ramasse tous les gars que je veux pour pas que je me tue.
-Tu restes jamais longtemps dans cet état.
-Belle et salope?
-T'es toujours belle. Rarement belle et haineuse à la fois.
-Des fois je vais mieux. Mais le plus souvent j'ai envie d'électrocuter son chat.

My maiden aunt's mind is vicious pis y fait frette dehors

Ma chanson préférée qu'on bannit de toutes les radios. Pourtant on continue de faire tourner des merdes comme Marine Marchande des cowboys fringuants où un gars qui boit c'est cool, mais une fille soûle c'est folle. Estie de toune qui donne envie de tirer du gun dans radio comme Elvis dans tv quand le programme faisait pas son affaire. Mais je sais vivre, je tire pas nulle part. Je ne fais même pas de plainte. Je vous laisse l'écouter votre musique misogyne de marde.


J'ai adoré Baby it's cold outside. Puis j'ai eu honte de l'aimer. J'ai chanté la version ironique d'Otarie sans comprendre ce qui clochait. Et j'ai voulu comprendre.


Pour apprécier une oeuvre comme celle-ci, j'ai besoin de m'intéresser à ses conditions de production et de la remettre en contexte. Je réfléchis et je fais des choix, plus conscients, je pense. Je me garde une petite gène pour triper sur les oeuvres d'un cinéaste, pas uniquement parce que c'est un pédophile et un prédateur, mais parce qu'il n'a jamais payé pour ses crimes et que toute son oeuvre fait la promotion de sa déviance et son mode de vie répugnant. J'écoute encore un groupe parce que le chanteur a purgé sa peine et je n'ai pas l'impression qu'il fasse la promotion de la violence conjugale. Ça change tout.

Je voulais savoir d'où ça venait cette chanson-là? J'espérais vraiment que ce soit pas un vieux cochon qui ait écrit ça pour une adolescente. Ce n'est pas le cas. Frank Loesser a rencontré madame alors qu'elle était déjà chanteuse et elle avait 18 ans. Ils se sont mariés un an plus tard. La première fois que Lynn Garland chante Baby it's cold outside en 1944, elle a 27 ans. C'est une petite chanson qu'il font dans les soirées mondaines entre amis pendant 2 ans avant qu'elle soit vendue à la MGM.

Ce n'est pas un mauvais exercice d'analyser Baby it's cold outside en fonction des codes d'aujourd'hui, mais il faut en tenir compte. On n'intoxiquait pas les filles au GHB en 1944. Qu'est-ce qu'il y a dans mon verre, ça voulait juste dire, ça me fait de l'effet. Si une ou deux phrases posent problème on peut peut-être les retirer/adapter?

Si on oublie les images des films pour la plupart assez mal-aisantes et qu'on s'intéresse à ce que l'auteur a écrit. Juste ce qui est écrit. Je n'ai pas réussi à retrouver les partitions originales écrites sur une serviette de table de l'hôtel Navarro de New-York. D'après l'auteur, ils négocient à égalité, même s'ils les a représentés comme une souris et un loup...

Pour ma part, chaque fois que j'ai lu les paroles de cette chanson, les lignes du chanteur étaient entre parenthèses. Comme une voix secondaire. Il n'est qu'une des autres voix qu'elle entend pendant qu'elle essaie de réfléchir. C'est elle qui s'exprime la première. La voix principale. La chanson, c'est elle. Elle décide quand ça commence et quand ça finit. Si elle reste ou part. Il lui fait des suggestions. Elle essaie de ne pas l'écouter. Mais quand t'es une fille, on te montre à écouter tout le monde à part toi-même.

J'entends une fille qui cherche sa voix. Faudrait pas le faire juste parce qu'il insiste. Faudrait pas s'en empêcher juste parce que papa veut pas.

C'est une chanson sur une femme qui a envie de se laisser tenter. Briser les règles. Ça commence, au moment où elle arrive. Elle dit qu'elle ne peut pas rester. Il espérait qu'elle passe. On la sent crouler sous la pression sociale. Il lui demande de rester, elle ne dit jamais, je n'en ai pas envie, mais plutôt : Je ne devrais pas, je ne peux pas. On comprend qu'elle lutte, je devrais dire non, pas je voudrais dire non. C'est ce qu'on attend d'elle. On ne sent pas qu'elle discute avec lui, il parle tout seul comme un con. Elle se demande à elle-même quoi faire. Elle se sent vicieuse, mais craint que sa soeur ne s'en doute. Elle n'est pas libre. D'accord, encore un verre, une dernière cigarette, même si je ne fume pas. Elle explique comment la société jugerait incorrect qu'elle le fasse.  Puis elle choisit en mesurant ce que ça lui coûtera. Au moins je dirai que j'ai essayé. Elle se prépare à assumer parce qu'elle compte désobéir. Elle sait bien qu'il ne fera jamais assez froid dehors pour qu'un fille comme elle puisse découcher sans conséquences... tant pis. Faisait froid dehors.


Switch

Ce moment
quand tu passes dans l'autre catégorie
et soudainement
tu peux crever
N'en ai plus rien à faire
de toi
Attendre que le soleil se lève

Mélange de morve
de bave
et de larmes
séchés sur l'oreiller

Me lever
Recommencer à respirer 
T'enlever de sur moi
comme une couverture
Tu es lourd
Tu me pèses

Debout
Penchée
Les jambes croisées
Serrées
Pour
Que ce soit plus difficile
D'entrer

dimanche 9 décembre 2018

Je t'ai attendu toute ma vie
à l'arrêt d'autobus
avec mon suçon

Pour que tu refermes tes bras
sur moi
quelques minutes

Être à l'abri
Quand tu dors
des fois je te confie un secret
toujours le même

Je n'aimerai jamais personne comme toi.

Brise-moi encore

Laisse-moi ne rien t'offrir
Qu'une pauvre fille vide que tu inventes pour remplir
ta tête lourde
Projette-moi sur le mur de la cuisine
pendant qu'elle fait la vaisselle
Tu ne l'aides pas
Reviens-moi
Oublie-la
tu sais qu'elle ne t'aime plus
Venge-toi
Définis-moi
Aime-moi en échange

Viens
Me perdre dans tes pensées
J'ai fabriqué mon propre alcool de fruits défendus
Soûle-toi dans ton char parké
en arrière de chez vous.
Dessine-moi encore plus belle
Comme dans ton rêve
Appelle-moi ta princesse
Fais-moi danser
Lance-moi
Rattrape-moi
Serre-moi
Ne me laisse plus repartir
(re)vole-moi en éclats de rires
dispersés
aux quatre coins de la ville
souviens-toi partout où l'on s'est aimé
Retourne-toi
avant qu'il soit trop tard

Ramasse-moi
sans rien dire

Demande-moi de te suivre
Enlève-moi
Enlève-moi ma belle robe, mes lunettes et mes pansements
Démaquille-moi
Lave-moi
à la main ou délicatement à la machine
Sèche-moi
Ordonne-moi d'arrêter de pleurer
Dis-moi d'être une grande fille
Pâme-toi devant mes freckles, mon sourire
mes cils
Incline-moi pour fermer mes yeux de poupée
Endors-moi de tes plus belles menteries

Cache-moi quequ'part dans ton hood
Détiens-moi
Garde-moi juste pour toi
Range-moi
seule
dans une pièce sombre et aérée

Impatiente-toi
Sors-moi comme si c'était déjà le printemps
Regarde-moi
fracassée
en-toile-d'araignée et poussiéreuse de plâtre émietté
Rassemble-moi et compte ce qui manque

lèche-moi
des oreilles aux orteils
et couvre-moi
oui couvre-moi de ta bave gluante
Pour me faire tenir ensemble
un instant

Pénètre-moi avec ta langue
et tes doigts
Goûte-moi
Sonde-moi

Écroule-moi
Sur le plancher froid en céramique
Tombe sur moi.
soûl et lourd de tout ton poids
écrase-moi
Retiens-moi
contiens-moi

Empêche-moi de fuir.

Répare-moi
Recommence-moi

vendredi 7 décembre 2018

Redis-moi comment
Tu mettras
Tous tes doigts en moi
Un à la fois

La semaine dernière j'ai dit à mon médecin de famille que ça va vraiment pas bien. Elle m'a donné une nouvelle prescription qui change rien et mon psychiatre a remis mon rendez-vous en janvier. Il faut que j'attende. Que je tienne bon. Un mois comme ça. Je devrais aller mieux pourtant. J'essaie tous les jours, sans réussir.

Je lui ai écrit, si tu viens jouer de la guitare, je vais arrêter de pleurer. Il s'en vient.
Je n'ai que de faux diamants
ça fait
de toutes petites
entailles
dans ma peau
de princesse

Renoncer à toi
accueillir la douleur
J'ai sorti mes chandails
à manches longues

Tu pars
tu te dissous
comme le sang lavé
laisser couler l'eau
sécher à l'air libre

Voir apparaître
une autre belle cicatrice


Dernière minute

Si seulement je pouvais
Te commander
Des sentiments
sur Amazon

Ça arriverait peut-être à temps
Avec le service Prime


Juste un virus
selon la version officielle

Je frissonne
Je me berce
et je flatte mes chats
en attendant que mon corps
t'élimine.

Après je vais sortir dehors
tout le monde sur la Tario
va me trouver tellement belle

mercredi 5 décembre 2018

Je pleure en tremblant dans notre lit.
Tu vas revenir
ce sera les vacances
et tu feras du pain.

Chanteuse

J'ai ce petit trémolo dans la voix 
juste quand j'ai de la peine.